Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

Chapelle Sansevero

La chapelle Sansevero comprend deux sections essentiellement : une section de sculptures et une autre d’écorchés. Elle faisait partie du domaine de Raimondo di Sangro, prince de Sansevero (1710-1771), qui, inventeur et alchimiste, se livrait aux premières expériences scientifiques et artistiques dans son palais.

Les sculptures de la chapelle Sansevero

Chapelle San Severo à NaplesDans cette chapelle sont exposées 3 statues absolument extraordinaires, révélant une immense dextérité de la part de leurs auteurs.

Le christ voilé de Sansevero

Christ voilé à la chapelle Sansevero de NaplesOn découvre au centre un christ voilé, de Giuseppe Sammartino (1720-1793). Il s’agit d’une statue en marbre du christ allongé, recouvert d’un fin voile transparent. Sauf que le voile est également en marbre et donne donc seulement l’illusion de la transparence. Mais quelle illusion !

La désillusion à la chapelle Sansevero

Sculpture de la chapelle Sansevero à NaplesUne autre statue retient notre attention, celle de la désillusion, de Francesco Queirolo (1704-1762). En effet, on découvre un homme empêtré dans un filet. Au-delà de la qualité de l’inspiration de l’artiste, nous remarquons l’extraordinaire filet enveloppant le corps, parfaitement reproduit avec ses brins torsadés, ses noeuds, tous ces vides si réalistes. Cela tient du prodige !

La pudeur de la chapelle Sansevero

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, en découvrant la pudeur, de l’artiste Antonio Corradini (1668-1752). Il s’agit d’une femme recouverte d’un voile transparent à l’expressivité émouvante.

Les statues d’écorchés de Sansevero

Ecorchés de la chapelle Sansevero à NaplesAttention, coeurs sensibles, s’abstenir.
On découvre dans cette partie de la chapelle, plusieurs statues d’êtres humains, un homme et une femme debout, dont le système cardio-vasculaire a été naturalisé.
Elles sont dues au médecin Giuseppe Salerno, vers 1760-1763. Elles sont remarquables, bien qu’un peu macabres, car elles posent une énigme scientifique de taille : on ignore par quel procédé, le médecin parlermitain a pu conserver ainsi l’ensemble du système sanguin.
Certains ont pu pensé qu’il s’agissait d’une reconstitution très fine du système, à base de cire colorée. Mais, les connaissances scientifiques de l’époque ne permettaient pas une reproduction si parfaite et si détaillée.
On a pensé aussi à une injection de substance, comme le mercure qui aurait « métallisé » le sang. C’est une hypothèse possible mais non vérifiée à ce jour. Donc, l’énigme persiste.
Ces deux personnages curieusement naturalisés ont nourri de nombreuses légendes au sujet du docteur Giuseppe Salerno.
En réalité, il faut aussi replacer ces macabres personnages statufiés dans l’environnement des indispensables recherches médicales de l’époque et des balbutiements de la science.

Informations pratiques de la chapelle Sansevero

Museo Cappella Sansevero
Via Francesco De Sanctis, 19/21
proche de la piazza San Domenico Maggiore
On apprécie d’avoir un plan précis pour découvrir le lieu
Métro : Ligne 1, arrêt Dante (ou Museo ou Università)

Ouvert de 9h30 à 18h30, 9h30 à 14h le dimanche. Fermé le mardi.

Petite réduction en présentant sa Campania Artecard

Site officiel de la chapelle Sansevero de Naples

Share


2 avis

  1. J’ai visité la chapelle SANSEVERO et je m’apprête à y retourner cet hiver car le filet de marbre de la désillusion du sculpteur Francesco Queirolo me pose un problème .Mon mari pense que le filet a été enduit de poudre de marbre après avoir été placé sur la statue.Pouvez-vous m’éclairer?
    Merci de me répondre.
    Mme Rambourg

    • Bonjour,
      En fait, le bruit court que les sculptures exceptionnelles de Sansevero seraient des sculptures « normales », voire dans le cas du filet de pêche, un vrai filet, enduites de poudre de marbre. On trouve cela aussi pour le drap si fin qui recouvre le Christ ou celui de La pudeur. Personnellement, je ne saurais trancher mais je doute que la poudre de marbre soit suffisamment solide pour tenir le filet dans sa position et cela depuis des siècles. Et surtout que les infinis reliefs des cordages se reproduisent si fidèlement.
      Mais, vous le notez, je n’ai pas d’explications scientifiques ou bien étayées, juste une logique personnelle.

Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.