Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

La villa des Papyrus à Herculanum  et ses textes secrets, voilà bien un titre énigmatique. Ceux qui participaient à notre séjour à Naples en 2016 en ont déjà entendu parler. En effet, cette villa, engloutie lors de l’éruption du Vésuve de 79, possédait une bibliothèque très importante. Elles comptait 1800 « livres » ! Mais les « livres » ont brûlé. Enfin, pas tout à fait.

La villa des Papyrus à Herculanum

villa des Papyrus à Herculanum et ses textes secrets

Reste de Papyrus du Musée archéologique de Naples

Durant l’antiquité romaine, on écrivait sur des rouleaux de papyrus. Des rouleaux, c’est-à-dire que le papyrus était enroulé sur lui-même, formant au final un tube qu’on déroulait à mesure de la lecture.
Ce procédé est visible sur certaines fresques, comme celles de la Villa des Mystères à Pompéi.
Mais lors de l’éruption de 79, le papyrus des rouleaux s’est calciné. Les rouleaux se sont tordus et bien sûr, ils devenaient indéroulables.
Pas sûr que tous les textes soient intéressants, d’ailleurs.
Je vous passe les différentes tentatives pour essayer de lire ces documents, notamment en découpant des fragments de rouleaux, pour en arriver à celles du XX et XXIe siècles.

La villa des Papyrus à Herculanum et ses textes secrets

Avec les progrès de la technologie, on a eu l’idée de « scanner » les rouleaux aux rayons X, ou plutôt par la technique dite PCI (Imagerie à contraste de phase pour rayons X). Vous pouvez retenir ce nom qui vous fera briller lors des dîners importants. lol
Cette méthode a permis de séparer virtuellement l’encre et le papier et donc de lire quelques lettres à l’intérieur des rouleaux, sans avoir à les déplier.
On pensait alors qu’en perfectionnant cette technique, on ne tarderait pas trop à lire le papyrus en entier.
Mais, ce n’était pas si simple, essentiellement à cause de la déformation très irrégulière des feuilles de papyrus. Et surtout que, une fois brûlé, encre et papier se transforment en carbone et sont donc difficilement distinguables.
Alors où en est-on aujourd’hui ?

La villa des Papyrus à Herculanum et ses textes secrets aujourd’hui

Aujourd’hui, on s’oriente vers une nouvelle technique. On tente d’abord de reconstituer les fibres du papyrus, virtuellement bien sûr, de les aplatir et de les disposer de façon rectiligne. Ensuite, on sépare l’encre et le papier. Et on peut ainsi lire le papyrus en entier. Enfin, on essaie.
Pour le moment, sans dérouler le rouleau de papyrus, on a réussit à lire une quinzaine de lignes continues, ce qui est déjà, avouons-le, un exploit.
Alors de quoi traite ce « livre » ?
Il s’agit de l’un des traités du philosophe épicurien Philodème de Gadara (140 av. J.-C.-40 av. J.-C.).
On imagine pouvoir lire d’autres traités de ce philosophes mais également de nombreux autres penseurs dont ne connaît les écrits que par les critiques qu’ils ont suscitées.
Ce travail est réalisé par l’équipe d’Inna Bukreeva, spécialiste des nanotechnologies au CNRNanotec de Rome.
En résumé : un peu de patience, nous allons connaître un jour prochain ce que contenait les 1800 ouvrages de la Villa des Papyrus à Herculanum. Je vous tiens au courant.
En attendant, vous pouvez lire mes pages sur Herculanum et ses autres merveilles, sur naples-campanie.com .

Share

Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.